Une Europe bien indulgente…

Retrouvez Roland Fernet, Directeur Général de KBL Richelieu et Pascal Bernachon, Gérant de fonds livrant leur analyse à Boursorama :

Nouvelle tranche d’aide accordée à la Grèce, délai sur les déficits obtenu par la France etc. : l’Europe se révèle pour le moment bien complaisante avec les membres turbulents de la classe selon une note de KBL Richelieu Gestion.

Le feuilleton grec peut-il durer encore de nombreuses années ? On est tenté de répondre par l’affirmative. Sans cesse au pied du mur, l’Etat grec devrait obtenir un nouvel accord avec ses créanciers avant la fin de la semaine, lui permettant de ne pas faire faillite à court terme. Un nouvel accord qui se traduira par un versement d’urgence mais ne règlera pas le problème de fond. En juin, la Grèce devra faire face à de nouvelles échéances financières qui nécessiteront un plan d’aide plus global. En attendant, le « Grexit » n’aura pas lieu. « La sortie de la Grèce n’aurait en rien des conséquences dramatiques impliquant l’arrêt de mort de la monnaie unique » estime la société KBL Richelieu Gestion dans une note. Rappelons que la Grèce cumule une dette de 320 milliards d’euros mais qui ne représente que 2% du PIB de la zone euro.

Retrouvez l’intégralité de l’article de Booursorama en cliquant sur le lien.