Point sur les matières premières

Article sur les matières premières, de Pascal Bernachon, directeur de la gestion, KBL Richelieu Gestion. 

L’indice des matières premières a progressé sur le mois avec un gain de 5%, porté essentiellement par la hausse des cours de l’énergie (+6.5%) et les métaux industriels suite aux décisions de l’administration Trump sur l’acier et l’aluminium. Les conditions climatiques et la réduction des terres cultivées ont influencé le cours du blé qui poursuit sa progression depuis le début de l’année avec +20%.

Toujours morne plaine sur l’once d’or qui finit le mois proche du mois précédent. La demande mondiale a reculé de 7% au 1er trimestre et les investisseurs semblent actuellement délaisser le métal rare suite à sa faible volatilité et le maintien de ses cours dans un couloir de variation assez étroit.

 

     Indice CRB all Commodities depuis le 1er janvier.

 

Aperçu Chartiste :

Publications de résultats, indicateurs économiques qui attestent d’un ralentissement post pic d’activité mais pas d’un effondrement et moins de « tweets ravageurs » de la part du Président Trump auront permis d’assister à un retournement de tendance haussière sur les indices. Et ce d’autant plus que les technologiques américaines n’auront pas , sauf quelques exceptions, déçus sur leurs publications comme sur leurs prévisions. Même le dollar s’est mis de la partie et permet de redonner de l’espoir sur un moindre impact de change pour les entreprises européennes. Le marché semble déjouer l’adage « Sell in may and go away » sauf à entrevoir une baisse en fin de ce nouveau mois. Pour autant, un courant acheteur s’est nettement déclaré et devrait perdurer au moins à court terme. Les places américaines restent dans une phase de réflexion permettant d’assister à une poursuite de la surperformance des places de la zone euro. Mais le retour des programmes de rachats d’actions, attendus en hausse avec la loi fiscale, reste un facteur de soutien des marchés américains.