Point sur les matières premières


Article rédigé par Pascal Bernachon, directeur de la gestion KBL Richelieu Gestion. 

Le cours de l’or noir a terminé l’année légèrement au-dessus de notre objectif donné début 2017 soit 66.90$ contre 65$. La poursuite des accords de réduction de la production OPEP + Russie prolongés jusqu’à fin 2018 justifie cette hausse mais les tensions géopolitiques entre l’Iran, le Qatar et l’Arabie Saoudite ont ajouté un facteur de soutien, sans omettre les conditions climatiques de cet hiver. L’Arabie Saoudite cherche à maintenir ce niveau de cours pour des raisons budgétaires et aussi permettre la cotation de sa pétrolière Aramco dans les meilleures conditions.

Nous vous invitons à relire notre analyse sur la relation existante entre Etats-Unis/Iran et Arabie Saoudite qui a selon nous, nettement influencé les prix au cours de deux dernières mandatures présidentielles.

Nous devrions avoir une légère consolidation du cours du baril et nous ne croyons en aucun cas à une forte envolée des cours. 55 à 75$ nous semble un range extrême mais 60 à 65$ nous apparaît le « juste » prix.

Le frein principal à l’envolée des cours se trouve dans la production américaine, le schiste, où nous avons pu constater une hausse sensible des puits en exploitation (+3%) depuis le 1er janvier même si nous observons un léger recul depuis la fin de l’été.
Le Président Trump a proposé d’exploiter l’ensemble des côtes américaines mais de nombreux freins devraient limiter sensiblement cette idée.

Seule la hausse des tensions géopolitiques au Moyen-Orient justifierait un emballement des cours.

Les métaux industriels ont terminé l’année sur une note positive après leur nette correction du mois dernier. Les politiques de réduction de la production industrielle en Chine destinées à lutter contre la pollution hivernale ont en effet conduit à la fermeture de plusieurs fonderies. La production mondiale d’aluminium a ainsi reculé de 8,4% en novembre provoquant une hausse des cours de 10,7%. Pour des raisons similaires le cuivre a atteint un plus haut depuis janvier 2014.

Mais l’année 2017 aura été surtout l’envol des cours des métaux liés au véhicule électrique et particulièrement les composants des batteries. Le Cobalt a vu son prix augmenter de 100% en 2017.

Nette hausse du blé et du maïs sur le mois.

L’once d’or a fait une tentative haussière pour dépasser les 1300 dollars, aidée par la faiblesse de cette devise mais reste toujours limitée dans sa progression. Nous maintenons une variation des cours entre 1200 à 1450$ l’once.

Indépendamment de hausses spécifiques qui pourraient se poursuivre, comme ce fut le cas sur le Cobalt ou le Lithium, nous restons mesurés sur l’évolution des cours des matières premières en dépit de la bonne tenue de la croissance mondiale. Nous n’entrevoyons pas un retour à un fort rebond comparable aux années 2009/2012.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Indice CRB all Commodities depuis le 1er janvier.

 

 

(source Bloomberg)

 

 

 

 

COURS COMMODITIES
Nov . 17 Dec.17
Pétrole WTI. 57.40$ 60.40$
Pétrole Brent. 63.3$ 66.90$
Once d’Or. 1284.10$ 1303.10$
Once d’argent. 16.44$ 16.94$
Cuivre 6762$