Point sur les devises et les matières premières

SONY DSC

 

 

 

 

 

Pascal Bernachon, Stratégiste chez KBL Richelieu

La £ivre sterling est repartie en baisse mi-juillet après les propos du Gouverneur de la banque d’Angleterre en évoquant une détérioration des conditions économiques et la mise en oeuvre de mesures d’assouplissement monétaires. Après un rebond, le dollar abandonne 0.6% en fin de période suite au communiqué de la FED.

La déception sur une action jugée trop mesurée de la banque du japon a affaibli le Yen. En dehors de la Livre turque impactée par le coup d’Etat, les devises émergentes bénéficient des réallocations d’actifs sur leurs marchés actions à l’image du Rand sud-africain qui gagne 6%.

Le dollar devrait peu fluctuer dans l’attente d’une action de la FED et si le Yen réussit à s’infléchir lorsque la banque du japon interviendra, le risque est que ce soit, une fois de plus, un coup d’épée dans l’eau.

Capture d’écran 2016-08-09 à 10.17.51Le Yuan a continué de se déprécier depuis le debut de l’été particulièrement face au dollar. Le $/Yuan est à 6.6350 contre 6.5780 début juin. Il s’est stabilisé » dans les derniers jours mais sa baisse reste conditionnée au mouvement de la devise américaine.

Matières premières:

La hausse rapide des cours du brut depuis leur point bas appelait irrémédiablement une consolidation. Celle-ci fut plus marquée, le cours du WTI cassant les 42 dollars. La hausse de la production des pays membres de l’OPEP et la reprise de la production au Canada après les incendies se sont additionnées à une augmentation régulière de réouverture des puits américains. De plus, le niveau des stocks US s’est avéré bien supérieur aux attentes.

Notons tout de même le discours de Schlumberger comme d’Haliburton qui jugent que les coupes significatives des investissements pourraient créer des distorsions entre la demande et l’offre poussant les cours de nouveau en hausse. L’objectif de 55/60$ le baril de WTI en 2017 reste d’actualité.

Une hausse de la demande de métaux industriels en provenance de Chine au 1er semestre ont porté les cours du cuivre et du minerai de fer.

Capture d’écran 2016-08-09 à 10.20.32Les prix des produits agricoles ont reculé de 7,5%.

Le marché des changes, toujours aussi volatile, l’absence de rémunération sur les actifs sans risque restent favorables à l’once d’or qui se maintient au-dessus des 1300$ l’once et pourrait rallier les 1450$ dans ce contexte.

 

Capture d’écran 2016-08-09 à 10.22.32

KBL à publier

Capture d’écran 2016-08-09 à 10.25.27