Perspectives d’investissement semestrielles

 

 

 

 

 

 

David Desolneux Directeur de la Gestion Financière et de la Distribution livre ses perspectives d’investissement semestrielles.

L’économie mondiale de nouveau sur les rails sous l’impulsion de l’Europe et des marchés émergents ; les États-Unis et le Royaume-Uni face à des défis. L’euro devrait se raffermir face aux principales devises ; la politique monétaire est proche de se normaliser des deux côtés de l’Atlantique…

 L’économie mondiale, sous l’impulsion de l’Europe et des marchés émergents, est de nouveau sur les rails. Toutefois, des niveaux de valorisation relativement élevés et une politique de resserrement imminente de la part des banques centrales pourraient entraver des perspectives d’investissement favorables.
C’est l’opinion partagée par David Desolneux, Directeur du pôle Gestion Financière et Distribution de KBL Richelieu Banque Privée, dans leurs Perspectives d’investissement semestrielles 2017 publiées aujourd’hui. Ces perspectives portent sur l’économie mondiale, les marchés financiers et les principales classes d’actifs.

Suite aux résultats des élections néerlandaises et françaises, les craintes d’une montée de populisme et du protectionnisme se sont estompées, explique David Desolneux. Si le mouvement de reprise synchronisée semble enfin s’installer solidement en Europe, les perspectives annuelles de croissance aux États-Unis se sont toutefois assombries, étant donné que le président Trump n’est jusqu’ici pas parvenu à remplir sa promesse électorale en matière de réformes économiques.

Au Royaume-Uni, où l’impact du Brexit est jusqu’à présent moins significatif que prévu, notamment en raison de la dépréciation de la monnaie britannique, les risques à moyen terme demeureront une ombre au tableau.

L’intégralité de cet article est disponible sur Next-Finance.