Les devises

Ce sont les variations de l’euro/dollar qui ont été le fait marquant du mois avec une réappréciation de notre devise de l’ordre de 4.6%. Débouclage de positions vendeuses sur l’euro, meilleure perception de la conjoncture au sein de notre zone provoquant des flux acheteurs. Franchissant la barre technique des 1.105/$, l’euro a poursuivi sa progression sur les 1.12.

Nous reprenons mot pour mot nos perspectives sur les parités de change de ces deux devises, excluant l’objectif communiqué par Goldman Sach’s de 0.85. Sans exclure un niveau de parité parfaite, nous restons pour notre part favorable à un niveau de 1.05 à 1.10.

En fin de mois, la décision de la banque centrale suédoise de ne pas passer ses taux en territoire plus négatif a permis une nette remontée de la couronne.

TABLEAU DEVISES

Le Rouble a continué sur sa lancée avec une ascension de 12,7% contre dollar à 51,61$ pour un rouble. Depuis le point bas de fin janvier dernier, la devise russe a repris quasiment 35%.

Enfin, le real brésilien reprend des couleurs. Le retournement de tendance amorcé mi-mars s’est poursuivi sur le mois d’avril (+6% contre USD).

Les élections britanniques devraient peser sur la devise de sa Majesté d’autant plus qu’elle est jugée surévaluée actuellement.

Pascal Bernachon, stratégiste KBL Richelieu