Le point sur le marché des matières premières

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pascal Bernachon, Directeur de la gestion, KBL Richelieu Gestion

Le cours du baril de pétrole était remonté sur 52.65$ pour le Brent à fin juillet et à 50.17$ pour le WTI. Le repli du mois d’août trouve ses racines dans l’absence de crédibilité de la baisse de production des membres de l’OPEP alors que les stocks pétroliers américains s’inscrivaient en baisse sur 8 semaines et que l’ouragan fragilisait les capacités de raffinage des Etats-Unis.

Nous maintenons notre vision d’un baril se maintenant proche des 50$.

Les cours des métaux industriels se sont envolés sur la période, portés par la bonne tenue de la croissance, la faiblesse du dollar et un déséquilibre du marché entre la demande et l’offre suite à des fermetures de capacités de la part de la Chine.

La faiblesse du dollar, les interrogations sur les banques centrales et les incertitudes géopolitiques ont bénéficié à l’once d’or qui est revenu sur le haut de son canal technique et proche des 1350 dollars. Toute cassure de ce cours permettrait d’envisager un objectif de 1450 dollars l’once.