Informations économiques – Du côté de l’inflation

pascalbernachon-bdef

 Pascal Bernachon, Directeur de la Gestion KBL Richelieu

Si l’inflation ne marque pas pour le moment une reprise significative, les investisseurs ont fortement remonté leurs anticipations, en raison d’une part, par la politique reflationniste à venir du gouvernement Trump et de la relation effectuée entre la période inflationniste sous Reagan et celle à venir sans omettre l’apparition de tensions sur les salaires (exclusivement Outre Atlantique) et enfin les effets de base de la hausse des cours du baril.

Il est évident que si l’inflation était appelée à s’emballer, les banquiers centraux useraient de l’arme de la hausse des taux pour la limiter. Mais si il est d’usage de dire que lorsque la hausse des prix repart, il est difficile de la contenir . Nous nous permettons d’évoquer de nouveau la permanence des forces déflationnistes existantes dans nombre de pays comme la déflation importée en provenance de la Chine sauf à croire à une montée implacable du protectionnisme. Ce qui n’est pas notre choix (géopolitique) en l’état actuel.

L’inflation des prix de consommation dans la zone euro a touché un plus haut de deux ans et demi en novembre. Les prix à la consommation ont augmenté de +0.6. L’indice des prix à la consommation, hors alimentation et énergie, dans la zone Euro est resté stable le mois dernier. Ce chiffre en données annuelles corrigées de variations est resté stable à 0.8%.

Les prix à la consommation au Royaume-Uni ont augmenté de 0.9% en rythme annuel le mois dernier, marquant ainsi un léger ralentissement par rapport à Septembre (+1% suite aux reculs des tarifs dans l’habillement et les frais d’inscription universitaire) ont constitué les principaux facteurs de baisse ainsi que les tarifs hôteliers et les boissons non alcoolisées. En rythme séquentiel, les prix à la consommation britannique ont augmenté de 0.1% en octobre, après 0.2% en septembre.

Aux U.S.A, l’inflation a augmenté, pour atteindre son plus haut niveau en 2 ans, de +0.2%. Sur un an, les prix progressent également de 1.4%. L’indice de base, hors produits alimentaires et énergie, a augmenté de +0.1% en ligne avec les estimations. Sur un an, il progresse de +1.7%.

capture-decran-2016-12-15-a-12-12-55