Fiscalité des revenus du patrimoine : comment rationaliser ?

Les revenus du patrimoine, c’est-à-dire les revenus fonciers et mobiliers (dividendes…) sont taxés à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. Compte tenu de l’augmentation des taux d’imposition, ces revenus peuvent aujourd’hui être amputés jusqu’à 60,5 % auxquels il faut ajouter les taxes foncières et l’ISF.

Marie Guibert, Ingénieur patrimonial chez KBL Richelieu revient pour L’Agefi sur les moyens de restructurer efficacement son patrimoine et ainsi optimiser au mieux sa fiscalité.

Des conseils à retrouver dans les communautés de L’Agefi.