Bourse : les gagnants de 2017 ne seront pas ceux de 2016

Analyse des marchés dans le Monde Argent et Placements par David Desolneux, directeur de la gestion chez KBL Richelieu

La remontée des taux n’est pas de bon augure pour les placements obligataires. En 2017, les marchés actions devraient tirer leur épingle du jeu, à l’exception de Wall Street.

Crainte d’un ralentissement brutal de l’économie chinoise en début d’année, chute des cours des matières premières, Brexit, élection de Trump et retour de l’inflation, 2016 aura été un millésime intense pour les gestionnaires de fonds. A l’arrivée, les marchés d’actions ont fait mieux que résister puisque l’indice MSCI monde affiche une progression de 5,6 %. Pour autant, les surprises furent nombreuses et les gagnants ne sont pas forcément ceux que l’on attendait en début d’année.

La surprise est venue des pays émergents, plombés au cours des premiers mois par la chute des prix des matières premières, en particulier par celle du pétrole. Mais le rebond spectaculaire du baril – son prix a doublé en moins d’un an –, a changé la donne. « Les fonds émergents se sont distingués en gagnant plus de 12 % en moyenne jusqu’à l’élection de Donald Trump, surclassant les fonds investis en actions américaines », constate David Desolneux, directeur de la gestion de KBL Richelieu.

Retrouvez l’intégralité de cet article sur Le Monde.fr

grd-le-monde-argent-et-placement-750x410